Résultats préalables de la consultation citoyenne sur le rapport à la publicité dans l’espace public de la métropole de Lyon

Une démarche inédite

Cette consultation a connu un véritable engouement citoyen puisqu’un mois et demi plus tard, à la date du 9 mars 2019, on compte un total de 8096 personnes s’étant exprimées sur les 10 questions liées à la thématique de la publicité dans l’espace public. La consultation reste d’ailleurs ouverte encore quelques jours afin de permettre au plus grand nombre de s’exprimer. Les résultats présentés dans ce document seront donc complétés après la clôture de la consultation.

Au-delà des résultats, la démarche est inédite en matière de démocratie et de participation citoyenne. En effet, de par le nombre très important de participants et du fait qu’elle relève de l’initiative de la société civile et non des pouvoirs publics, cette consultation est un exemple singulier d’appropriation du processus décisionnel des politiques publiques locales par la population.

L’objectif pour l’UCIL et le Collectif Plein La Vue a été de permettre à l’ensemble des habitants de la Métropole de participer à ce débat et de faire en sorte qu’il ne reste pas cloisonné dans de seules considérations techniques et économiques. Au contraire, cette consultation parviendra-t-elle, peut-être, à convaincre les élus de la Métropole de Lyon qu’il existe une véritable demande de participation au débat public présenté comme technique ou complexe. Les commentaires des participants démontrent bien une volonté des citoyens d’aller dans ce sens, à savoir la prise en compte par les élus de la Métropole de Lyon de leurs participations au débat public. Une cadre proche de la trentaine, habitant le 3ème arrondissement de Lyon, a par exemple noté : « Merci de nous donner la parole sur ce sujet. En espérant que les réponses seront bien prises
en compte dans les réflexions et qu’elles auront plus de poids que les enjeux publicitaires ». Cette démarche se veut aussi inspirante pour d’autres citoyens et habitants concernés par des enjeux de politiques locales et nationales quels qu’ils soient.

Des résultats clairs et des attentes indiscutables

Nombre et taille que doivent avoir les panneaux publicitaires, présence ou absence des écrans vidéo publicitaires dans les rues, horaires d’extinction des enseignes et panneaux… en dix questions, cette consultation publique vise à recueillir largement et précisément l’avis des habitants du Grand Lyon sur la thématique de la publicité dans l’espace public.

  • Les résultats sont clairs, les habitants de la Métropole de Lyon souhaitent réduire la place de la publicité dans la Métropole. Ils le disent de manière quasi-unanimes. Ils sont ainsi 91% à considérer qu’il y a « trop ou beaucoup trop » de publicité dans l’espace public de la Métropole de Lyon et ils sont 78% à souhaiter limiter à 2m² la surface d’affichage maximale des panneaux publicitaires.
  • Cette volonté des habitants de la Métropole de réduire en taille et en nombre les panneaux publicitaires se confirme dans le rejet majoritaire des dispositifs publicitaires géants que la Métropole envisage d’autoriser. En effet, les bâches géantes sont presque unanimement rejetées (96% contre les bâches permanentes, 86% contre les bâches dites événementielles). A la question concernant les bâches publicitaires de chantier, la réponse est moins tranchée. Le plus grand nombre rejette également le principe de bâches publicitaires de chantier. Mais l’idée de permettre le financement des travaux de façades par ce biais semble toutefois amener un tiers des participants à se rendre favorable à ce type de dispositifs.
  • Des conclusions fortes doivent également être retenues en matière d’extinction des enseignes et publicités lumineuses. Les habitants de la Métropole sont largement favorables à limiter le fonctionnement des enseignes lumineuses aux horaires d’ouverture des commerces (80% des répondants estiment que les enseignes et vitrines devraient rester éteintes jusqu’à l’ouverture du commerce). Concernant la question des panneaux publicitaires lumineux, 73% des participants souhaitent les voir toujours éteints.
  • Enfin et c’est un point qui cristallise fortement le débat, la possibilité que les écrans numériques publicitaires soient autorisés sur l’ensemble du territoire de la Métropole est rejetée quasiment à l’unanimité puisque 97% des habitants s’étant exprimés y sont défavorables ou très défavorables. Cette question posée dans un contexte où les supports publicitaires dans nos espaces publics ont tendance à se multiplier, fait écho à la volonté des habitants de la Métropole de Lyon de réduire la place de la publicité dans la Métropole.